/ / /

Poursuite des sorties sur le terrain sur le sentier du mont Aora'i pour la mise en place de parcelles permanentes de suivi de la végétation (notamment des fougères) dans le cadre du programme de recherche "MoveClim" (http://moveclim.blogspot.com/) avec Pauline BLANCHARD (stagiaire de Master 2 de l'UPMC, Paris) et Ravahere TAPUTUARAI (association "Te Rau 'Ati'Ati a Tau a Hiti Noa Tu").

 

Photo 1 (cliché : JYM) : le sentier de crête menant au mont Aora'i (2066 m), avec le Diadème ("Te Tara o Mai'ao" ou "Te Hena o Ma'iao", 1321 m) au second plan à droite. Deux heures de marche sont nécessaires pour atteindre le premier refuge de "Fare Mato" à 1400 m d'altitude, à partir du Belvédère situé vers 600 m.

Tahiti-Fare Mato-06 juin 2013-sentier 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo 2 (cliché : JYM) : vallon de forêt ombrophile d'altitude ou "forêt de nuages" vers 1300 m d'altitude, à grandes fougères arborescentes Cyathea affinis (syn. Alsophila tahitensis, Cyatheaceae) et Cyathea societarum (incorrectement appelé C. medullaris dans la passé) dont les troncs ("stipes") moussus sont colonisés par la petite fougère épiphyte Elaphoglossum samoense (Elaphoglossaceae) endémique de Polynésie française.

Tahiti-Fare Mato-06 juin 2013-Cyathea societarum

 

 

 

Photo 3 (cliché : JYM) : Blechnum melanocaulon (syn. B. patersonii, Blechnaceae), une fougère indigène terrestre ou saxicole caractéristique des forêts de nuages dans les îles de la Société (Tahiti, Moorea, Raiatea et Tahaa), trouvée à Tahiti Nui entre 1000 et 1800 m en sous-bois sombre ("station sciaphile").

Tahiti-Fare Mato-06 juin 2013-Blechnum patersonii

 

 

Photo 4 (cliché : JYM) : jeune fronde rougeâtre de Blechnum vulcanicum (Blechnaceae), fougère indigène terrestre avec une répartition altitudinale plus large que la précédente, trouvée entre 500 et 2000 m dans les îles volcaniques hautes de la Société et des Marquises.

Tahiti-Fare Mato-06 juin 2013-Blechnum vulcanicum 

 

 

 

 

 

Photo 5 (cliché : JYM) : crosse d'Asplenium caudatum (Aspleniaceae), fougère indigène terrestre à épiphyte, présente dans les îles de la Société, des Marquises, Australes et Gambier (Mangareva), à pilosité très variable du stipe et du rachis, allant de presque glabre à recouvert de poils denses et hirsutes de couleur roux à brun (anciennement connue sous le nom d'A. horridum).

Tahiti-Fare Mato-06 juin 2013-Asplenium horridum

 

 

 

Photo 6 (cliché : JYM) : Asplenium cf. macraei (Aspleniaceae), petite fougère indigène à fronde pendante, connue de Tahiti (Société), Nuku Hiva (Marquises) et Rapa (Australes), en épiphyte sur tronc de fougère arborescente.

Tahiti-Fare Mato-06 juin 2013-Asplenium cf. macraei 

 

 

 

 

 

Photo 7 (cliché : JYM) : Calyptothecium cf. crispulum (Pterobryaceae, détermination Jacques BARDAT, MNHN, Paris), petite mousse ramifiée. Le genre Calyptothecium est représenté dans les îles de la Société par deux espèces indigènes à vaste répartition dans le Pacifique (WHITTIER, 1976).

Tahiti-Fare Mato-06 juin 2013-Bryophyte

 

Photo 8 (cliché : JYM) : inflorescence d'Ophiorrhiza tahitensis (Rubiaceae), herbacée à base ligneuse (ou "sous-frutex") à feuilles gauffrée, rarement trouvée en sous-bois de forêt ombrophile où elle forme de petites colonies. Cette espèce endémique de Tahiti (et de Raiatea ?) est légalement protégée en Polynésie française.

Tahiti-Fare Mato-06 juin 2013-Ophiorrhiza tahitensis

 

Photo 9 (cliché : JYM) : Pseudoloxops tahiticus (Heteroptera : Miridae, "plant bugs"), petite punaise endémique de Tahiti et Moorea, sous fronde fertile de la fougère Diplazium ellipticum (Dryopteridaceae) endémique de Tahiti et Moorea. La famille des Miridés comporte 19 genres en Polynésie française dont 4 présentant une radiation évolutive (Campylomma, Engyattus, Pseudoloxops avec 26 espèces, et un genre nouveau dans la sous-famille des Mirinae selon Bradley BALUKJIAN, 2013. PhD dissertation, University of California, Berkeley). L'espèce P. tahiticus, observée entre 250 et 1900 m d'altitude et apparemment strictement inféodée aux fougères, présente trois morphes de couleur différente d'où la description dans le passé de trois taxons (KNIGHT, 1937). L'analyse moléculaire a démontré qu'il s'agissait en fait d'une seule espèce polymorphe (BALUKJIAN, 2013).

Tahiti-Fare Mato-06 juin 2013-Miridae

 

Photo 10 (cliché : JYM) : Succinea sp. (Succineidae) petit escargot arboricole endémique, à la coquille et au corps tigrés.

Tahiti-Fare Mato-06 juin 2013-Succinia tigré

 

 

 

 

 

 

 

Photo 11 (cliché : JYM) : Bradybaena similaris ("Asian tramp snail"), petit escargot originaire d'Asie du sud-est et d'Indonésie, introduit à Tahiti au début du 20ème siècle et devenu très commun dans toutes les îles de la Société, observé ici sur le sentier du mont Aora'i vers 1200 m d'altitude.

Tahiti-Fare Mato-06 juin 2013-Bradybaena

 

Photo 12 (cliché : JYM) : la graminée Melinis minutiflora ("Molasses grass", Poaceae) en pleine floraison. Introduite intentionnellement comme plante fourragère par le service de l'agriculture en 1947 à Tahiti (selon H. R. PAPY, 1951-54), cette espèce est devenue extrêmement envahissante dans tous les archipels de la Polynésie française (Australes, Marquises, Société, Mangareva aux Gambier, Makatea et Niau aux Tuamotu), trouvée à Tahiti jusqu'à 2000 m où elle colonise les milieux perturbés et ouverts : bordures de sentier, glissements de terrains ou zones brûlées.

Tahiti-Aorai-25 mai 2013-Melinis rocher du diable

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Weblog de JYM
  • Weblog de JYM
  • : biodiversité terrestre-flore-faune-îles-Polynésie-Pacifique
  • Contact

Recherche/search

Photo & Phrase juil. 2017

In Memoriam

 

Lloyd L. LOOPE

(o4 février 1943-03 juillet 2017)

Lloyd & JYM "Weed warriors"

Perth, Australia, 2007

Visites (2008-2017)

97825

News & Photos 2013-2014