/ / /

Mission à bord du navire scientifique "Alis" de l'IRD (www.ird.fr/toute-l-actualite/science-en-direct/tuhaa-pae/) sur l'atoll isolé et inhabité de Maria (appelé également "Hull island", "Sands island" ou "Nororutu" en polynésien) aux Australes, situé à environ 215 km au nord-ouest de Rimatara, 325 km au sud-est de Mangaia (îles Cook) et 710 km au sud de Tahiti (Société), afin d'y inventorier l'ensemble des espèces végétales... plus de 80 ans après le premier recensement de la flore terrestre le 06 septembre 1934 par les botanistes américains Raymond FOSBERG et Harold St-JOHN lors de la "Mangarevan Expedition" financée par le Bernice P. Bishop Museum de Honolulu.


Photo 1 (cliché : JYM) : Rimatara vue d'avion, une île "composite" ou "volcano-karstique" de 8,6 km² de surface, formée d'un centre volcanique et entouré de formations calcaires soulevées ("mato" en polynésien) atteignant par endroit 15-18 m de hauteur. Il s'agit de l'île habitée la plus petite et la plus basse des Australes, avec un sommet culminant à 84 m d'altitude, la plus âgée (environ 15 millions d'années) et la plus densément peuplée (plus de 800 habitants, soit 94 habitants par km², la plus forte densité après Tahiti !).

Rimatara-3 avril 2013-vue avion

Photo 2 (cliché : JYM) : couple de perruches endémiques Vini kuhlii (Psittaculidae, "Kuhl's lorikeet" ou "vini 'ura" en polynésien, "'uravaero" selon SEABROOK, 1938) dans un pin des Caraïbes Pinus caribaea var. hondurensis (Pinaceae) planté et naturalisé sur le plateau Oromana au centre de l'île. Auparavant présent dans l'ensemble des îles Australes et des Cook, cet oiseau est actuellement restreint à Rimatara, indemne de rat noir Rattus rattus, et a fait l'objet d'un programme de translocation vers 'Atiu (îles Cook) en 2007.

Rimatara-3 avril 2013-Vini kuhlii couple

 

Photo 3 (cliché : JYM) : mât de Furcraea foetida (Agavaceae) portant des "bulbilles", organes de reproduction végétative, en savane herbeuse à Melinis minutiflora (Poaceae), deux plantes introduites envahissantes à Rimatara et dans les îles hautes de Polynésie française. Rimatara est l'île des Australes présentant la plus forte secondarisation des milieux (179 plantes introduites naturalisées ou envahissantes contre 80 espèces indigènes et endémiques, MEYER et al. 2004).

Rimatara-3 avril 2013-Furcraea foetida bulbilles 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo 4 (cliché : JYM) : l'Alis, long de 28 m et large de 7, construit dans les chantiers Piriou à Brest et mis en service en 1987, est actuellement basé à Nouméa en Nouvelle-Calédonie. Il comprend 12 membres d'équipage (capitaine, matelots, mécaniciens et cuistot) et peut emmener 6 scientifiques à bord.

Maria-5-6 avril 2013-Alis et vue Maria

Photo 5 (cliché : JYM) : vue des ilots sableux ("motus") de l'atoll de Maria au petit matin, atteints après une journée et une nuit de bateau (à la vitesse de 8 noeuds, soit environ 16 km/h) à partir de Rimatara. L'atoll d'un diamètre de 4 km est formé par quatre motus ("Tanimanu" au nord-est, "Tinimanu" au sud-est, "Haerai" au centre et "Tapu'ata" au sud-ouest) pour une surface terrestre totale d'environ 1,4  km².

Maria-5-6 avril 2013-trois motu vue bateau

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo 6 (cliché : JYM) : végétation psammophile et forêt littorale avec les arbres indigènes Heliotropium fortherianum (syn. Argusia argentea, Tournefortia argentea, Boraginaceae), Pandanus tectorius (Pandanaceae), Pisonia grandis (Nyctaginaceae) et Guettarda speciosa (Rubiaceae) et au premier plan, les herbacées indigènes rampantes Triumfetta procumbens (Malvaceae), Boerhavia tetrandra (Nyctaginaceae) et dressées Lepturus repens (Poaceae) et Lepidium bidentatum (Brassicaceae).

Mariu-motu central-5-6 avril 2013-végétation littorale et

Photo 7 (cliché : JYM) : grande fougère indigène "nid d'oiseau" Asplenium nidus (Aspleniaceae), terrestre ou épiphyte en sous-bois de forêt à Pisonia grandis.

Maria-motu SE-5-6 avril 2013-Asplenium nidus 

Photo 8 (cliché : JYM) : inflorescence mâle de Pandanus tectorius (Pandanaceae, "hinano" en tahitien), un petit arbre formant des forêts denses.

Maria-motu NE-5-6 avril 2013-Pandanus tectorius inflo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo 9 (cliché : JYM) : inflorescence de Neisosperma oppositifolia (Apocynaceae), grand arbre indigène formant également des peuplements denses et dont les fruits mûrs tombés au sol sont consommés par les bernard l'hermite et les crabes des cocotiers.

Maria-motu NE-5-6 avril 2013-Neisosperma oppositifolia fleu

Photo 10 (cliché : JYM) : inflorescence d'Heliotropium anomalum (Boraginaceae), petite herbacée aux feuilles crassulescentes et velues, une adaptation aux conditions écologiques contraignantes, trouvées sur les plages sableuses.

Maria-motu central-5-6 avril 2013-Heliotropium anomalum 

Photo 11 (cliché : JYM) : Laportea ruderalis (Urticaceae), petit arbrisseau indigène aux tiges charnues et formant des touffes sur conglomérats coralliens.

Maria-motu NE-5-6 avril 2013-Laportea ruderalis inf

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo 12 (cliché : JYM) : fleur de Pemphis acidula (Lythraceae), arbuste indigène extrêmement rare sur l'atoll, avec une seule population d'une dizaine d'individus observée sur la pointe sableuse du plus grand motu du Nord-Est.

Maria-motu NE-5-6 avril 2013-Premna fleur 

Photo 13 (cliché : JYM) : inflorescence de Timonius polygamus (Rubiaceae), arbuste indigène trouvé en lisière ou en sous-bois de forêt littorale.

Maria-motu SE-5-6 avril 2013-Timonius polygamus infl

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo 14 (cliché : JYM) : Hedyotis romanzoffiensis (Rubiaceae), arbrisseau extrêmement rare sur l'atoll avec seulement deux individus observé sur débris coralliens du motu du Sud-Est.

Maria-motu SE-5-6 avril 2013-Hedyotis romanzo 

 

Photo 15 (cliché : JYM) : petite fougère indigène dressée Psilotum nudum (Psilotaceae) poussant sur vieilles noix de coco (Cocos nucifera, Arecaceae) tombées au sol en cocoteraie abandonnée depuis les années 80.

Maria-motu SE-5-6 avril 2013-Psilotu nudum sur noix de coco 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo 16 (cliché : JYM) : tapis dense de Tacca leontopetaloides (Dioscoreaceae, "Polynesian Arrowroot" ou "pia" en tahitien), une plante alimentaire au tubercule souterrain consommé comme féculent, probablement introduit et planté par les habitants de Rimatara lors de l'exploitation de la cocoteraie. Cette espèce n'avait pas été notée en 1934.

Maria-motu SE-5-6 avril 2013-Tacca leontopetaloides

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo 17 (cliché : JYM) : Sophora tomentosa (Fabaceae), arbuste indigène non cité en 1934 et observé uniquement sur le site anciennement habité du motu Sud-Est et donc vraisemblablement planté ou introduit accidentellement (?).

Maria-motu SE-5-6 avril 2013-Sophora tomentosa

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo 18 (cliché : JYM) : lichen foliacé Ramalina sp. (Ramalinaceae) avec le lichen encroûtant Lecanora sp. (Lecanoraceae)(identifications par Howard FOX, DBN Herbarium, National Botanic Gardens, Dublin) sur branche de Pandanus tectorius.

Maria-motu NE-5-6 avril 2013-lichen sur Pandanus

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo 19 (cliché : JYM) : mousse Brachymenium indicum (Bryaceae, identification par Jacques BARDAT, MNHN, Paris) formant un tapis dense sur le substrat corallien. Cette espèce indigène à large répartition dans le Pacifique (dont les îles Pitcairn, Samoa, Tonga, Fidji, Marshall, Caroline -Federated States of Micronesia- et Gilbert -Republic of Kiribati-) est présente dans les archipels des Australes, Tuamotu, Gambier (Mangareva) et de la Société.

Maria-motu NE-5-6 avril 2012-mousse

 

 

 

 

 

 

 

Photo 20 (cliché : JYM) : champignon (non identifié) sur bois mort de Pisonia grandis.

Maria-motu central-5-6 avril 2013-champignon sur bois mort

Photo 21 (cliché : JYM) : poussin de Phaéton (ou "paille en queue") à brin rouge Phaeton rubricauda (Phaethontidae).

Maria-motu NE-5-6 avril 2013-poussin Phaeton rubricaudata

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo 22 (cliché : JYM) : mâle de Frégate du Pacifique Fregata minor (Fregatidae).

Maria-motu SE-5-6 avril 2013-Fregata ariel mâle 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo 23 (cliché : JYM) : Fou masqué Sula dactylatra (Sulidae) couvant.

Maria-motu central-5-6 avril 2013-fou masqué nid sur plage

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo 24 (cliché : JYM) : Courlis d'Alaska Numenius tahitiensis (Scolopacidae) en saison d'hivernage.

Maria-motu central-5-6 avril 2013-courlis d'Alaska

 

Photo 25 (cliché : JYM) : Bernards l'hermite ("u'a" en tahitien) alignés sur la plage en bordure de mer au petit matin.

Maria-motu SE-5-6 avril 2013-ligne de bernard l'hermite

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo 26 (cliché : JYM) : crabe des cocotiers Birgus latro (Coenobitidae, "kaveu" en langue paumotu, " 'aveu" en tahitien) commun dans les cocoteraies abandonnées et observables de jour comme de nuit.

Maria-motu central-5-6 avril 2013-crabe cocotier birgus lat 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo 27 (cliché : JYM) : rat du Pacifique Rattus exulans, également communément observé de jour.

Maria-motu NE-5-6 avril 2013-Rattus exulans 

Photo 28 (cliché : JYM) : papillon Utetheisa pulchelloides (Arctiidae, "Heliotrope moth") dont les chenilles se nourrissent des feuilles d'Heliotropium foertherianum.

Maria-motu central-5-6 avril 2013-papillon 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo 29 (cliché : JYM) : Olfersia spinifera (Diptera, Hippoboscidae), insecte piqueur et suceur de sang ("louse flies") sur jeune Frégate du Pacifique. Cet "ectoparasite" cosmopolite est trouvé dans l'Océan Atlantique, les Caraïbes et dans le Pacifique aux iles Hawaii, Galapagos, Fidji, Salomons, Polynésie française, Australie et sur la côte américaine en Californie, au Panama, Brésil (BEQUAERT, 1941. The Hippoboscidae of Oceania (Diptera). Occasional Papers of Bernice P. Bishop Museum 16(11): 247-292).

Maria-motu SW-5-6 avril 2013-diptères parasitant frégate

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo 30 (cliché : JYM) : campement sommaire avec le kayak (insubmersible !) ayant permis de franchir la barrière récifale et atteindre les quatre motus.

Maria-motu central-5-6 avril 2013-campement au coucher de s

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Weblog de JYM
  • Weblog de JYM
  • : biodiversité terrestre-flore-faune-îles-Polynésie-Pacifique
  • Contact

Recherche/search

Photo & Phrase décembre 2014

Bye bye Georges "Tihoti" SANFORD

(parti le 21 décembre 2014)...

Tahiti-Orofero-1998-Sanford-JYM-Salducci (JCT)

Opération de dératisation pour la sauvegarde du Monarque de Tahiti Pomarea nigra, vallée Orofero, Paea, 1998

(cliché : J.-C. THIBAULT)

Visites (2008-2017)

96154

News & Photos 2013-2014