/ / /

Sortie dans les vallées de Vaitepiha (ou Vaitapiha) et Vaitia situées au nord de la presqu'île de Taiarapu (Tahiti Iti) dans la commune associée (ancien "district") de Tautira, avec Ahmed ABDOU du Muséum national d'Histoire naturelle de Paris, en thèse de doctorat sur l'étude des petits mollusques gastéropodes d'eau douce de la famille des Neritidae.

 

Photo 1 (cliché : JYM) : la vallée de Vaitepiha (littéralement "eau compartimentée" en raison de ses nombreux affluents), troisième plus grand bassin versant de Tahiti (33,4 km²) après Papenoo et Punaruu, est bordée par une ripisylve à Hibiscus tiliaceus (Malvaceae, "purau" ou "hau" en tahitien) avec Barringtonia asiatica (Lecythidaceae, "hotu") envahie par le miconia Miconia calvescens (Melastomataceae), noté dès 1973 dans la vallée (MEYER, 1997). Elle a été anciennement habitée par les Polynésiens comme l'attestent les nombreux sites archéologiques ("marae", "paepae", plate-formes pavées, terrasses d'habitation et de culture, pétroglyphes...) mis à jour par l'archéologue José GARANGER entre mars 1963 et janvier 1964 (GARANGER, 1964. Journal de la Société des Océanistes 20: 5-22).

Tahiti Iti-Vaitepiha-19 février 2014-rivière 

Photo 2 (cliché : JYM) : Fleur de Ludwigia octovalvis (Onagraceae), plante adventice d'introduction polynésienne naturalisée dans les "zones humides" (marais et marécages de basse et moyenne altitude, bords de rivières).

Tahiti Iti-Vaitepiha-19 février 2014-Ludwigia octovalvis

 

Photo 3 (cliché : JYM) : fougère épiphyte Psilotum complanatum (Psilotaceae) en touffes pendantes, espèce indigène pantropicale à vaste répartition dans le Pacifique, trouvée dans les îles de la Société, Rurutu aux Australes et Rarotonga aux îles Cook entre 0 et 1200 m d'altitude.

Tahiti Iti-Vaitepiha-19 février 2014-Psilotum complanatum

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo 4 (cliché : JYM) : Ahmed recherchant les Neritidés sous les pierres dans des eaux courantes bien oxygénées, habitat préférentiel pour ces espèces "dulçaquicoles" (qui vit en eau douce) et "amphidromes" (vivant alternativement en eau douce et en mer).

Tahiti Iti-Vaitepiha-19 février 2014-Ahmed collecte cours 

 

Photo 5 (cliché : JYM) : Septaria porcellana (identification par Abdou AHMED), espèce indigène dans l'Indo-Pacifique (HAYNES, 2001. A revision of the genus Septaria Férussac, 1803 (Gastropoda: Neritimorpha.  Ann. Naturhist. Mus. Wien 103 B: 177-229) relativement commune dans les rivières de Tahiti et Mo'orea.

Tahiti Iti-Vaitepiha-19 février 2014-Neritina 

 

 

Photo 6 (cliché : JYM) : prospection des eaux en contrebas d'une cascade située dans la vallée de Vaitia, confluent de la Vaitepiha situé à environ 7 km de l'embouchure. Le massif de bambou Schizostachyum glaucifolium (Poaceae, "'ofe" en tahitien) et de touffes de Cordyline fruticosa (Asparagaceae, "auti" ou "ti" en tahitien) témoignent d'une occupation  humaine ancienne.

Tahiti iti-Vaitepiha-19 février 2014-cascade & Cordyline 

 

 

 

 

 

Photo 7 (cliché : JYM) : Neritina cf. petiti (identification par Abdou AHMED), une espèce connue du Vanuatu et de Nouvelle-Guinée, dont un seul individu a été découvert dans le bassin situé sous la cascade. Les néritines, espèces "diadromes" se reproduisent en eau douce et leurs larves migrent vers la mer où elles séjournent pour une durée variable en fonction des espèces avant de se regrouper aux embouchures des rivières, se métamorphoser et coloniser les habitats duçaquicoles (ABDOU et al. 2013. http://archimer.ifremer.fr/doc/00174/28518/26884.pdf)

Tahiti Iti-Vaitepiha-19 février 2014-bingo    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo 8 (cliché : JYM) : petit affluent de la Vaitepiha avec les arbres Inocarpus fagifer (Fabaceae, "mape" ou "ihi" en tahitien) d'introduction polynésienne et Neonauclea forsteri (Rubiaceae, "mara") indigène, des massifs dense de la grande herbacée dressée Etlingera cevuga (syn. Amomum cevuga, Zingiberaceae,"'opuhi") et de la liane ligneuse indigène Freycinetia impavida (Pandanaceae, "fara pape"), avec plus rarement le petit arbre endémique Pisonia tahitensis (Nyctaginaceae).

Tahiti Iti-Vaitepiha-19 février 2014-affluent 

 

Photo 9 (cliché : JYM) : Ficus tinctoria (Moraceae, "mati") en fruits mûrs, petit arbre d'introduction polynésienne qui subsiste en bordure de rivière.

Tahiti Iti-Vaitepiha-19 février 2014-Ficus tinctoria fuits

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo 10 (cliché : JYM) : orchidée épiphyte Eria rostriflora (Orchidaceae), espèce indigène dans les îles du Pacifique trouvée dans les îles de la Société, commune à Tahiti en forêt hygrophile de basse et moyenne altitude jusqu'à 1300 m d'altitude, observée ici vers 50 m.

Tahiti-Vaitepiha-19 février 2014-Eria rostriflora

 

Photo 11 (cliché : JYM) : plantule de Cyrtandra cf. biflora (Gesneriaceae), espèce endémique de Tahiti trouvée en forêt humide supralittorale et dans les basses vallées, devenue particulièrement rare en raison de l'urbanisation des zones littorales, de l'aménagement des berges des rivières et de l'invasion par le miconia (Miconia calvescens, Melastomataceae).

Tahiti Iti-Vaitepiha-19 février 2014-Cyrtandra biflora    

 

 

 

 

 

 

Photo 12 (cliché : JYM) : fougère épiphyte ou saxicole ("rupicole") Cephalomanes bipunctatum (syn. Trichomanes bipunctatum, Hymenophyllaceae), espèce indigène présente dans les îles de la Société, Tubuai aux Australes et Rarotonga aux îles Cook, recouvrant ici les rochers humides en sous-bois ombragé.

Tahiti Iti-Vaitepiha-19 février 2014-Trichomanes bipunctat 

 

 

 

Photo 13 (cliché : JYM) : escargots aquatiques Melanoides tuberculata (Gastropoda: Thiaridae), espèce originaire d'Afrique, d'Asie et du Moyen-Orient, introduite et naturalisée dans les rivières de Tahiti entre 0 et 800 m (MARQUET, 1988. Les eaux intérieures de la Polynésie française. Principales caractéristiques physiques, chimiques et biologiques.  Thèse de doctorat, Université Paris VI, 233 pages). Sa présence dans toutes les îles habitées de la Société, des Marquises, des Australes et Mangareva aux Gambiers indiquerait une introduction ancienne par les Polynésiens (POINTIER & MARQUET, 1990. Jap. Jour. Malac. 49(3): 215-231)..

Tahiti-Papenoo-Te Faaiti-19 février 2014-Melanoides tuberc 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo 14 (cliché : JYM) : Ahmed et ses bacs de "marquage vital" installés à la station du CRIOBE-EPHE-CNRS sur l'île de Mo'orea, pour y étudier la vitesse de croissance et la longévité des Neritidae et les périodes passées en mer et en eau douce grâce à l'analyse de la microstructure et la composition élémentaire de leur "opercule" (structure calcifiée qui grandit avec l'animal).

Moorea-CRIOBE-12 février 2014-Ahmed Abdou 

Photo 15 (cliché : JYM) : vue ventrale de Neritina canalis avec son opercule, une espèce indigène à vaste répartition, trouvée en Asie du sud-est et dans les îles du Pacifique, dont l'archipel de la Société (HAYNES, 2005. Molluscan Research 25(2): 75-84).

Moorea-CRIOBE-12 février 2014-Neritina

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Weblog de JYM
  • Weblog de JYM
  • : biodiversité terrestre-flore-faune-îles-Polynésie-Pacifique
  • Contact

Recherche/search

Photo & Phrase juil. 2017

In Memoriam

 

Lloyd L. LOOPE

(o4 février 1943-03 juillet 2017)

 

Lloyd & JYM "Weed warriors"

Perth, Australia, 2007

Visites (2008-2017)

97246

News & Photos 2013-2014