16 août 2011 2 16 /08 /août /2011 18:22

10-14 aôut 2010 : mission plateau Toovii et mont Tekao, Nuku Hiva (Marquises Nord)

Mission sur l'île de Nuku Hiva (archipel des Marquises, groupe Nord) avec Ravahere TAPUTUARAI (consultant en botanique et phyto-écologie "MaNature") pour l'échantillonnage des plantes endémiques appartenant aux genres Melicope (Rutaceae), Alyxia (Apocynaceae) et Wikstroemia (Thymelaeaceae), dans le cadre d'un programme de recherche ethno-botanico-pharmaco-chimique intitulé "Patrimoine biologique des Marquises" (financé par le contrat de projet Etat-Polynésie française 2009-2010) mené par l'IRD et l'Université de Polynésie française. Un projet intitulé "Déterminants de l'endémisme végétal" portant sur la systématique, la phylogéographie, l'écologie et le système de reproduction de ces plantes est développé en collaboration avec le botaniste Jacques FLORENCE et la généticienne Marie-Catherine BOISSELIER du Muséum national d'Histoire naturelle de Paris.

PHOTO 1 (cliché : JYM). Le plateau de Toovii vu depuis la crête sommitale située au nord de la "Ferme de Toovii" et de la station du Service du Développement Rural, vers 1100 m d'altitude. Complètement déforesté, ce plateau d'altitude a été transformé en zone de pâturage pour les bovins et les chevaux et en plantations de pins des Caraïbes. 

Nuku Hiva-Toovii-10-14 aout 2010-vue ferme depuis crête

PHOTO 2 (cliché : JYM). Fleurs de Trimenia nukuhivensis (Trimeniaceae), petit arbre endémique dioïque des forêts de nuages de l'île de Nuku Hiva proche de T. marquesensis endémique des îles sud (Hiva Oa et Tahuata) affines avec Trimenia weinmannifolia des îles Fidji et de Samoa. La famille des Triméniacées (ordre des Timeniales), uniquement trouvée en Océanie, est considérée comme primitive chez les Angiospermes en raison de la structure particulière de ses vaisseaux conducteurs de sève. Des fossiles datant du Crétacé inférieur (100 milions d'années) ont été récemment découverts à Hokkaido au Japon.

Nuku Hiva-Toovii-10-14 aout 2010-Trimenia fleurs

PHOTO 3 (cliché : JYM). Alyxia stellata (Apocynaceae) en fleurs, arbrisseau lianescent aux feuilles disposées en verticille, observé et collecté vers 925 m d'altitude sur crête ouverte en lande à fougères Dicranopteris linearis, Histiopteris incisa, Marattia salicina avec les petits arbres Wikstroemia coriacea, Ilex anomala et Weinmannia parviflora var. marquesana.

Nuku Hiva-Toovii-10-14 aout 2010-Alyxia fleurs 

PHOTO 4 (cliché : JYM). Carpophage des Marquises, Ducula galeata (Columbidae) se nourissant des gros fruits de Hernandia nukuhivensis (Hernandiaceae), un arbre endémique des Marquises, observé ici vers 1050 m d'altitude en bordure de la piste cavalière côté Terre Déserte.Les études paléo-archéologiques ont montré que cette espèce, considérée aujourd'hui comme endémique de Nuku Hiva et menacée de disparition, était auparavant présente non seulement dans d'autres îles marquisienne, mais aussi dans plusieurs îles de la Société et du Pacifique où elle vivait en sympatrie avec d'autres espèces de Ducula (notamment Ducula pacifica et D. aurorae dans la Société), d'où son appellation de "pseudoendémique" (STEADMAN, 2006). L'un des causes de son "extirpation" (extinction locale) est probablement la chasse par les premiers polynésiens.

Nuku Hiva-Toovii-10-14 aout 2010-Ducula galeata & Hernandia

PHOTO 5 (cliché : JYM). Metrosideros collina var. toovi (Myrtaceae) "suspendu" sur la crête sommitale entre le col de Toovii et le mont Tekao.

Nuku Hiva-Toovii-10-14 aout 2010-Metrosideros

PHOTO 6 (cliché : JYM). Astelia tovii (Liliaceae) en fruits mûrs, ici en "maquis sommital" vers 1000 m d'altitude, est une espèce caractéristiques des formations altimontaines endémique de Nuku Hiva et Ua Pou (groupe Nord) et de Fatu Hiva (groupe Sud) mais absente des forêts de nuages des autres îles (Hiva Oa, Tahuata et Ua Huka).

Nuku Hiva-Toovii-10-14 aout 2010-Astelia tovii fruits

 

 

 

PHOTO 7 (cliché : JYM). Escargots arboricoles Philonesia spp. (Helicarionidae) (identification par Olivier GARGOMINY, MNHN, Paris) observés dans les vallons boisés et humides.

Nuku Hiva-Toovii-10-14 aout 2010-escargot arboricole

 

Nuku Hiva-Toovii-10-14 aout 2010-escargots arboricoles verd

PHOTO 8 (cliché : JYM). Fruits verts de Melicope nukuhivensis (Rutaceae), arbrisseau lianescent à fruits aux carpelles soudés et feuilles quasi-sessiles. Cette espèce endémique de Nuku Hiva est la première à avoir été collectée (par QUAYLE en 1922) et décrite (par BROWN en 1935) aux Marquises, sous le nom de Pelea nukuhivensis.

Nuku Hiva-Toovii-10-14 aout 2010-Melicope nukuhivensis frui

PHOTO 9 (cliché : JYM). Melicope inopinata (Rutaceae), petit arbuste à arbrisseau aux fruits apocarpiques (carpelles libres) glabres, endémique de Nuku Hiva.

Nuku Hiva-Toovii-10-14 aout 2010-Melicope inopinata fruits

PHOTO 10 (cliché : JYM).Fruits verts de Melicope revoluta (Rutaceae), un grand arbre endémique de Nuku Hiva reconnaissable par ses grandes feuilles coriaces à bord révoluté, ses inflorescences pauciflores compactes à fleurs et fruits pubescents, dont les capsules ont des loges soudées basalement.

Nuku Hiva-Toovii-10-14 aout 2010-Melicope revoluta-copie-1

 

 

PHOTO 11 (cliché : JYM). Fruits verts de Melicope tekaoensis (Rutaceae), espèce endémique de Nuku Hiva la plus récemment décrite (HARTLEY en 2001), aux fruits à carpelles soudés.

Nuku Hiva-Toovii-10-14 aout 2010-Melicope tekaoensis fruits 

 

PHOTO 12 (cliché : JYM). Psychotria florencei (Rubiaceae), l'une des 13 espèces du genre aux îles Marquises (récemment décrite et dédiée au botaniste Jacques FLORENCE "whose enthusiasm and extensive knowledge of the Polynesian flora have been a constant inspiration to us", LORENCE & WAGNER, 2005), caractérisée par ses grandes inflorescences pouvant comporter entre 40 et 90 fleurs et strictement endémique de la chaîne montagneuse entre les monts Tekao et Ooumu entre 800 at 1170 m d'altitude.

Nuku Hiva-Toovii-10-14 aout 2010-Psychotria florencei

PHOTO 13 (cliché : JYM). Capitule d'inflorescence d'Oparanthus teikiteetini (Asteraceae), une composée arborescente pouvant atteindre 10-12 m de hauteur aux gros capitules de fleurs sur des longs pédoncules poilus, endémique de Nuku Hiva et protégée par la règlementation en Polynésie française.

Nuku Hiva-Toovii-10-14 aout 2010-Oparanthus teikit infl

PHOTO 14 (cliché : JYM). Oparanthus woodii (Asteraceae), espèce nouvellement décrite pour Nuku Hiva (dédiée au botaniste Kenneth WOOD du National Tropical Botanical garden) au port prostré (ci-dessous), aux capitules à pédoncules courts et glabres, et aux feuilles présentant des domaties sur sa face supérieure.

Nuku Hiva-Toovii-10-14 aout 2010-Oparanthus cf. woodii

Nuku Hiva-Toovii-10-14 aout 2010-Oparanthus cf. woodii habi

 

 

 

 

 

 

 

 

24 août 2010 : sortie terrain mont Tohiea, Mo'orea (Société)

Ascension du mont Tohi'e'a (ou Tohive'a), plus haut sommet de l'île de Mo'orea (1207 m) avec Joel NITTA (UC Berkeley) et Ravahere TAPUTUARAI de la "Plant Tax Team", et Vetea LIAO, technicien de laboratoire à la Station de recherche biologique R. Gump, dans le cadre du programme "Moorea Biocode Project", et prospection seul de la zone de végétation comprise entre 600 et 800 m d'altitude.

PHOTO 1 (cliché : JYM). Vue du village d'Afareiatu, de la passe Tupapaurau et du motu Ahi (à gauche), du village de Haumi et de la passe Teruaupu (à droite) depuis l'une des crêtes menant au Tohi'e'a, vers 800 m d'altitude.

Moorea-Tohiea-24 août 2010-vue baies du col

 

PHOTO 2 (cliché : JYM). Vue de la  crête sommitale avec le sommet du Tohi'e'a au second plan, vers 850 m d'altitude. La végétation arbustive est dominée par le petit arbre indigène Metrosideros collina var. collina (Myrtaceae), la liane ligneuse indigène Freycinetia impavida (Pandanaceae), la composée dressée endémique de la Société Bidens australis (Asteraceae), les arbustes indigène Alyxia stellata (Apocynaceae) et endémique Coprosma taitensis var. taitensis (Rubiaceae), avec quelques arbres endémiques Weinmannia parviflora var. parviflora (Cunoniaceae), Meryta lanceolata (Araliaceae) et Glochidion nadeaudii (Euphorbiaceae), l'arbre indigène Fagraea berteroana (Loganiaceae), et la fougère arborescente indigène Cyathea affinis (Cyatheaceae).

Moorea-Tohiea-24 août 2010-vue sommet

 

PHOTO 3 (cliché : JYM). Fruits du petit arbre Ixora moorensis (Rubiaceae), l'une de quelques espèces strictement endémiques de l'île de Moorea, commun en sous-bois de forêt humide de basse et moyenne altitude jusqu'à 600 m, mais absent en forêt montagnarde. 

Moorea-Tohiea-24 août 2010-Ixora fruits mûrs 

 

 

 

 

 

PHOTO 4 (cliché : JYM). La ronce Rubus rosifolius (Rosaceae), appelée localement "framboisier", est particulièrement envahissante en sous-bois de forêt naturelle et sur crête entre 500 et 1000 m d'altitude.

Moorea-Tohiea-24 août 2010-Rubus rosifolius 

 

PHOTO 5 (cliché : JYM). Mousse Spiridens sp. (Calymperaceae) formant des "manchons" autour des troncs de fougère arborescente Cyathea, bon indicateur d'une hygrométrie forte et de la présence de forêt ombrophile d'altitude ou "forêt de nuages". 

 

Moorea-Tohiea-24 août 2010-mousse spiridens

 

PHOTO 6 (cliché : JYM). Feuille du petit arbre envahissant Miconia calvescens (Melastomataceae) fortement attaqué par le champignon pathogène Colletotrichum gloeosporioides f. sp. miconiae, agent de lutte biologique introduit à Tahiti en 2000 et 2002, et ayant colonisé Moorea sans y avoir été introduit. L'efficacité de cet agent de lutte biologique, hautement spécifique du miconia, augmente avec une altitude croissante.

Moorea-Tohiea-14 septembre 2006-Miconia feuille attaquée C

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PHOTO 7 (cliché : JYM). Phaeoceros cf. laevis (identification par Brent MISHLER, UC Berkeley), une plante non-vasculaire appartenant aux Anthocerotophytes (auparavant classée parmi les Bryophytes ou mousses), appelée "horwort" : la partie plate est le gamétophyte et la partie fine et dressée le sporophyte.

 Moorea-Tohiea-24 août 2010-Hornwort 

 

PHOTO 8 (cliché : JYM). Habitat (ici sur crête exposée et ventée) de Psychotria cf. mooreaensis (Rubiaceae), une espèce endémique de Moorea trouvée entre 400 et 1000 m, caractérisée par ses inflorescences à nombreuses petites fleurs blanches à calice campanulé (ou lobé) que l'on peut apercevoir sur les jeunes fruits verts.

Moorea-Tohiea-24 août 2010-psychotria cf. mooreeaensis hab

Moorea-Tohiea-24 août 2010-psychotria cf. mooreaensis

 

PHOTO 9 (cliché : JYM). Découverte en sous-bois humide et ombragé de forêt de nuages vers 800 m d'altitude (avec de rares Ascarina polystachya, Chloranthaceae, et Reynoldsia verrucosa, Araliaceae) d'une seconde population d'un Psychotria sp. nov. (Rubiaceae), espèce caractérisée par de grandes feuilles à nervures bien prononcées et des fleurs au calice tronqué. Cette espèce nouvelle pour la science avait été trouvée pour la première fois en 2009 dans un vallon sous le mont Mou'aputa vers 780 m, parfois en sympatrie avec la première espèce (ci-dessus).

Moorea-Tohiea-24 août 2010-Psychotria sp. nov. habitat

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Moorea-Tohiea-24 août 2010-Psychotria sp nov

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

30 août-02 septembre 2010 : Mission d'expertise North Queensland (Australie)

 

Mission dans la région du North Queensland en Australie afin d'évaluer un programme national d'éradication de plantes introduites potentiellement envahissantes ("National Four Tropical Weeds Eradication Program" www.weeds.gov.au/weeds/lists/eradication.html) en collaboration avec le Dr. Rachel McFAYDEN (consultante, Vice-présidente de la "Queensland Weed Society" www.wsq.org.au , anciennement Chief Executive Officer of the CRC for Australian Weed Management, Brisbane) et le Dr. Samantha SETTERFIELD (Associate Professor, Charles Darwin University).

 

PHOTO 1 (cliché : JYM). L'équipe du "4TWEP" (six personnes) travaillant pour "Biosecurity Qeensland" (structure créée en 2007 pour coordonner la biosécurité dans la région www.southwestnrm.org.au/ihub/biosecurity-queensland) est basée dans les locaux du "Centre for Wet Tropics Agriculture" du "Department of Primary Industries & Fisheries" (Gouvernement régional du Queensland) située dans la petite localité de South Johnstone, à environ 10 km au sud-ouest de la ville d'Innisfail, en plein milieu de vastes champs de canne à sucre et de bananeraies, principales productions agricoles de la région du "North Queensland" (2 milliards AUSD par an pour l'exportation de sucre roux, 200 millions AUSD par an pour la banane).

Queensland-30 aout-2 sept 2010-sign office

 

PHOTO 2 (cliché : JYM). De droite à gauche : Martin, Samantha SETTERFIELD, Lindie PASMA  (Biosecurity Queensland), le Dr. Helen MURPHY (CSIRO, Atherton), Travis SIDES (Far North Queensland Regional Organisation of Councils), Simon BROOKS  (Biosecurity Queensland), Rachel McFAYDEN, Keith SMITH (Biosecurity Queensland) & Mick JEFFERY (Biosecurity Queensland), le coordinateur du programme 4TWEP.

Queensland-30 aout-2 sept 2010-team 

Queensland-30 aout-2 sept 2010-Limno MiconiaPHOTO 3 (cliché : JYM). Les six espèces (appartenant à 4 genres) concernées par ce programme d'éradication initié en 2005 sont : la plante aquatique  Limnocharis flava (Limnocharitaceae), la liane grimpante Mikania micrantha (Asteraceae), les arbrisseaux Clidemia hirta et Miconia nervosa, l'arbuste Miconia racemosa et le petit arbre Miconia calvescens, (Melastomataceae).



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PHOTO 4 (cliché : JYM).  Bassins d'eau douce du jardin botanique de Cairns ("Flecker Botanic Gardens & Centenary Lakes") où Limnocharis avait été introduite comme plante aquatique ornementale et où des plantules issues de la germination des graines sont encore observées et régulièrement éliminées par l'équipe du 4TWEP en collaboration avec le "Cairns City Council's Pest Management Unit" (www.cairns.qld.gov.au/content/naturalResources/pmu_pests.htm).

Queensland-30 aout-2 sept 2010-cairns botanical garden

Queensland-30 aout-2 sept 2010-Limnocharis

 

PHOTO 5 (cliché : JYM). Nettoyage des chaussures après la visite d'un site infesté par Limnocharis (en haut) et du véhicule tout-terrain d'un site envahi par Miconia spp. (en bas). Ce protocole de biosécurité est utilisé par le 4WTEP dans tous les sites envahis par les 6 espèces-cible afin d'éviter une dissémination accidentelle dans des zones indemnes.

Queensland-30 aout-2 sept 2010-cleaning boots

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Queensland-30 aout-2 sept 2010-cleaning car

 

PHOTO 6 (cliché : JYM). Pépinière privée abandonnée où Miconia calvescens et Clidemia hirta, parmi les plus envahissantes des Mélastomatacées, ont été introduites volontairement. Les changements successifs de propriétaires rendent difficile les tentatives de retracer les dates et les modes d'introduction, et donc d'évaluer les dynamiques d'invasion.

Queensland-30 aout-2 sept 2010-green house 



PHOTO 7 (cliché : JYM). Plantule de Clidemia hirta (Melastomataceae) issue de la germination de graines dans le sol plusieurs années apès l'élimination des plants reproducteurs.

Queensland-30 aout-2 sept 2010-Clidemia

 

PHOTO 8 (cliché : JYM). Forêt secondaire en bordure de propriété privée où Clidemia s'est naturalisée, grâce à ses petits fruits charnus (baies) consommées et dispersées sur de longues distances par les oiseaux frugivores.

Queensland-30 aout-2 sept 2010-forest



 

 

 

 

 

 

 

 

PHOTO 9 (cliché : JYM). Equipe de lutte du 4TWEP et de celle chargée de l'éradication de Chromoleana odorata (Asteraceae) appelée "Siam weed".

Queensland-30 aout-2 sept 2010-crew & smoko



PHOTO 10 (cliché : JYM). Tina ALDERSON du Queensland park & Wildlife Service (QPWS) et Pete LOGAN, Pest Management Officer au Cairns Regional Council.

Queensland-30 aout-2 sept 2010-Peter

Queensland-30 aout-2 sept 2010-plant nursery Daintree natio

 

PHOTO 12 (cliché : JYM). Jardin privé à Whyanbeel en lisière du Parc National de Daintree, d'où les premiers Miconia calvescens et Miconia nervosa introduits comme plantes ornementales se sont "échappés" dans la forêt tropicale humide dense.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PHOTO 13 (cliché : JYM). Tiges épineuses du palmier Calamus australis (Arecaceae) appelé localement  "Hairy Mary", l'une des 8 espèces du genre en Australie. Avec Calamus radicalis ("Vicious Hairy Mary") ces deux palmiers communs en sous-bois des forêts tropicales humides constituent un élement contraignant pour les prospections sur le terrain.

Queensland-30 aout-2 sept 2010-spiny cane palm

 

 

 

 

PHOTO 14 (cliché : JYM). Les sangsues (Annelidae, Hirundinea, Gnathobdellida) ou "jawed leech" sont également communes et voraces, sans toutefois être vecteurs de maladies !

Queensland-30 aout-2 sept 2010-Leech

 

PHOTO 15 (cliché : JYM). Mick et une plantule de Miconia racemosa (Melastomataceae). L'espèce présente une importante banque de graine dans le sol dont la longévité est encore inconnue. 

Queensland-30 aout-2 sept 2010-Mick & Miconia

Queensland-30 aout-2 sept 2010-Miconia nervosa seedlings

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PHOTO 16 (cliché : JYM). "Visitor Information Center" du village de Kuranda, site hautement touristique pour la visite des forêts tropicales du "Wet Tropics World Heritage Site", où l'on retrouve les dépliants d'information sur Miconia calvescens ("Have you seen miconia") réalisés par le programme 4TWEP.

Queensland-30 aout-2 sept 2010-Information Center Kuranda

 

PHOTO 17 (cliché : JYM). Crâne de Crocodylus porosus appelé "salwater (ou estuarine) crocodile" exposé dans les bureaux du Queensland Park & Wildlife Service (QPWS), Department of Environment and Resource Management (www.derm.qld.gov.au/), à Mossman : ces crocodiles, pouvant atteindre 8 m de longueur, pullulent dans les rivières, embouchures et bords de mer de la région du North Queensland et du Northern Territory où l'on dénombre quelques attaques mortelles  !

Queensland-30 aout-2 sept 2010-Crocodile

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 crocodile

Partager cet article

Repost 0
Published by JYM
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Weblog de JYM
  • Weblog de JYM
  • : biodiversité terrestre-flore-faune-îles-Polynésie-Pacifique
  • Contact

Recherche/search

Photo & Phrase juil. 2017

In Memoriam

 

Lloyd L. LOOPE

(o4 février 1943-03 juillet 2017)

 

Lloyd & JYM "Weed warriors"

Perth, Australia, 2007

Visites (2008-2017)

97246

News & Photos 2013-2014